• Envoyer un mail à un ami
  • Imprimer la page

Luxation congénitale de la hanche

témoignage de Catherine R., maman - 02/10/2008

Mes deux petites filles (jumelles) ont été diagnostiquées à l'âge de 19 mois pour une luxation congénitale de hanche à gauche pour l'une et une dysplasie importante de hanche à droite pour l'autre.
Les examens cliniques des premiers mois n'ont à priori rien révélé mais malgré des facteurs de risque (gémellité, origine bretonne), elles n'ont pas eu de prescription pour passer une radio de contrôle ou une échographie. Le milieu médical connaît toute l'importance de dépister au plus tôt cette pathologie, nous sommes donc passés par les tractions, les plâtres et nous n'avons pu éviter les opérations pour les deux (la tête de fémur de celle qui avait la luxation était abimée et sa cavité dysplasique).
Ces traitements sont très lourds, surtout à cet âge et surtout quand c'est multiplié par deux !!! Aujourd'hui, celle qui avait la dysplasie va très bien mais sa soeur garde encore une démarche "dandinante" 8 mois après l'opération. En février prochain, elle subira une nouvelle intervention pour retirer la plaque de son fémur et on fera une IRM pour contrôler dans le détail ses deux hanches. Nous savons qu'elle sera suivie jusqu'à l'adolescence (sa soeur aussi d'ailleurs) et qu'une autre opération est toujours envisageable, tout dépendra des contrôles et de l'évolution de sa hanche avec la croissance. Est-ce que ceci aurait pu être évité si le dépistage avait eu lieu quand elles étaient bébés ? Pas sûr, mais on se pose quand même la question...